Manesh

Manesh, Tome 1 du Sentier des Astres de Stefan Platteau

Edition: Les moutons électriques    Pages: 470    Prix :24€

Genre : Fantasy

4 ème de couverture :

Quelque part dans l121a nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?

Mon avis :♥♥

Quel drôle de début de saga que voilà. Un univers hors du commun. Un peuple aux
religions scandinave, hindous; une époque moyenâgeuse. Et surtout c'est un 
roman-fleuve (Roman dans lequel le cours du récit se déroule tantôt avec
rapidité, tantôt avec lenteur.) Ce qui est ici totalement le cas. De plus
l'histoire se déroule sur un fleuve (ahah).
C'est en effet un récit qui évolue lentement, qui s'étend sur des détails 
inutiles, mais plaisant à lire.
La plume de l'auteur est extraordinaire, il nous emmène la où il veut.
Le monde qu'il a créé est fabuleux. On comprend pourquoi il a gagné le prix de
l'imaginaire.
J'ai également beaucoup apprécié le fait d'avoir deux narrateurs (qui sont les
personnages principaux).
Les 90% du livre ont été raconté avec lenteur, mais bien mené. Or les 50 
dernières pages, je ne saurais dire mais c'était à la fois trop lent et 
trop rapide.
On ne savait plus très bien où on en était et pourquoi on y était. 
Cela étant, la fin fût surprenante. On découvre vraiment l'un des héros 
du livre.
L'auteur a donc peut-être voulu nous perdre ou nous ennuyer un peu, 
pour mieux nous surprendre.
Evidemment il y a une suite, qu'il va falloir lire vite car la fin m'a laissé
pantelante.
Je ne pourrais pas conseiller se livre a beaucoup de monde, aux gens qui aiment
les romans-fleuves, à ceux qui aiment la mythologie imaginaire.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s