L’épouvanteur tomes de 1 à 7

La saga de l’épouvanteur de Joseph Delaney

L'Epouvanteur.jpg

Prix d’un tome : 14,90€      Edition : Bayard Jeunesse

Genre : Fantasy ; Jeunesse

Je ne vais pas pouvoir faire de chronique des 7 tomes car dans un premier temps je les ai lu il y a bien longtemps (à leur sortie) et parce que d’un tome à un autre mon avis reste le même.

J’ai découvert que Joseph ne s’était pas arrêté à 7 tomes mais 13 tomes et quelques hors séries. Donc pour me remettre dans le bain et pour vous y mettre ou remettre je vous propose les résumés.

J’ai en effet lu  la première page du tome 8 et on était directement plongé dans la suite du tome 7. Et c’était juste pas possible.

Je vais émettre mon avis global des 7 tomes : j’ai tout simplement adoré. J’ai adoré les personnages, les lieux et surtout l’ambiance. Un monde dans lequel je n’aurais pas vraiment apprécié vivre, mais le lire c’est génial. Bien qu’il y ait de nombreux tomes, on veut la suite constamment, les aventures ne sont jamais redondantes, des nouveaux personnages et défis apparaissent sans arrêt.

Mais je ne m’emballe pas pour la suite, car lors de la lecture des premiers tomes j ‘étais relativement jeune. Aujourd’hui j’espère toujours avoir la même perception du monde qui me plaisait tant.

Tome 1 :

 » L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable.  » Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur
commence…

Tome 2 : 

« Voilà six mois que tu es l’apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie. » L’Épouvanteur et son apprenti, ornas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Épouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi. lanquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce?

Tome 3 :

Après avoir vaincu précédemment le Fléau à Priestown, Tom et son maître John Gregory partent en route pour la maison d’hiver de ce dernier, à Anglezarke. Là-bas, se trouve Meg, une sorcière lamia domestique dont l’Épouvanteur était autrefois tombé amoureux. Tom se rend compte bien vite qu’il préférait la maison de Chipenden. De plus, il ne doit pas oublier de lui donner tous les jours sa tisane, qui permet de la maintenir amnésique, car elle ne doit pas se rappeler qu’elle est une lamia. Autre problème, l’ancien apprenti de l’Épouvanteur, un dit Morgan, pratiquant la nécromancie, observe les événements d’une colline ; et ceci n’est pas par hasard. Bientôt, il forcera Tom à le rallier à sa cause en usant du chantage, pour invoquer un monstre effroyable, le plus puissant des anciens dieux nommé le « Seigneur de l’Hiver », ou « Golgoth »…

Tome 4 :

Cela fait déjà un an que Thomas Ward est l’apprenti de l’Épouvanteur. Il est revenu à Chipenden avec son maître, et s’entraîne avec Alice, dans le but de savoir se défendre contre une sorcière.

Mais une catastrophe s’abat sur la famille de Tom. Forcé de s’aventurer à Pendle, il rencontre le père Stock, un autre apprenti de l’Épouvanteur converti en prêtre, qui les avertit d’un danger redoutable, peut-être bien le pire de tous les temps. En effet, les sorcières de Pendle, divisées en trois clans (les Malkin, les Mouldheel et les Deane), sont sur le point de se réunir pour le prochain « sabbat de Lammas », poussées par une sorcière mystérieuse qui semble vouloir s’approprier le contenu des malles de la mère de Tom. De plus une créature de l’obscur, Tibb semble tout savoir de Tom. Les dangers sont nombreux, car les sorcières ont plus d’un tour dans leur sac pour arriver à bout de l’Épouvanteur et de son apprenti, quitte même à invoquer le Malin en personne. Tom et John Gregory devront jouer sur la confiance d’une des leurs, la jeune Mab Mouldheel, pour arriver à leur fin…

Tom et son maître arriveront-ils à contrer cette assemblée dangereuse avec l’aide de James Ward ? Le garçon résistera-il aux charmes de Mab et arrivera-t-il à rester en vie ? Réussira-il à sauver sa famille, retenue en otage par les sorcières ?

Tome 5 :

Tom a maintenant quatorze ans, et cela fera bientôt deux années et demi qu’il est l’apprenti de l’Épouvanteur. Il va devoir vaincre ses peurs et affronter l’obscur qui menace le Comté.John Gregory s’inquiète pour son apprenti. Sera-t-il assez fort pour combattre le Malin, désormais libéré, libre de faire ce qu’il veut ? Il l’envoie aussitôt vers son ancien apprenti devenu Épouvanteur à son tour, Bill Arkwright, qui habite dans un moulin hanté environné par des marécages. Celui-ci, bien que sévère et parfois brutal, est un bon maître, et tente de l’endurcir pour son avenir qui semble parsemé de diaboliques dangers.Mais, lors d’un exercice, Tom croise le chemin d’une personne qu’il prend pour une vieille femme. C’est en réalité Morwène, surnommée aussi Œil-de-Sang, sûrement la plus dangereuse sorcière qui existe, et qui utilise ses pouvoirs meurtriers sur tous ceux qui se trouvent sur son passage. Cette première rencontre faillit lui coûter la vie. Tom apprend que Bill Arkwright la combat vainement depuis bien longtemps, et qu’elle est la fille du Diable à sa poursuite.Ils se rendent alors à Coniston, dans le but de mettre une fin à sa vie. Malheureusement, le soir venu, Arkwright commet une grave erreur et met Tom en grand danger. Désormais celui-ci n’a d’autre choix que d’affronter Morwène et le Malin, tâche compliquée par Grimalkin qui a décidé de réapparaître.Tom arrivera-t-il à rester en vie ? Avec Alice qui se rapproche de plus en plus de l’obscur, Satan qui semble invincible, et Morwène qui paraît bien décidé à le tuer, la tâche s’avère bien laborieuse…

Tome 6 :

Dans ce tome, Tom vaincra l’Ordinn avec l’aide des sorcières de Pendle, Bill Arkwright, John Gregory, une centaine de mercenaires, Seleinos, Alice et enfin sa maman.

Sa mère mourra en tuant une ancienne déesse, l’Ordinn en Grèce. On apprendra que sa maman est la première Lamia (et la créatrice de toutes les autres sorcières lamias). Comme prévu, Grimalkin donna à Tom un cadeau qui était une dague et « le noir désir » qui est un sort permettant d’ « exaucer » une sorte de vœu (par exemple Tom s’en sert pour sauver Alice car une lamia mordait dans sa chair et la vidait de son sang). Tom cèdera aussi son âme au diable, mais celui-ci parviendra-t-il à s’en emparer ?

Tome 7 :

Dans ce septième tome, l’épouvanteur, Tom et Alice doivent s’exiler du Comté car la guerre ravage le pays et la maison de Chipenden ainsi que sa bibliothèque ont brûlé. Décidant de se rendre en Irlande, ils accostent d’abord sur l’île de Mona. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que leur séjour durera bien plus longtemps que prévu… Aux prises avec le terrible chaman, Lord Barrule, parieur invétéré de combats de chiens, et son terrible démon, le buggane, les trois réfugiés ne devront alors compter que sur leur intuition, leur hardiesse et surtout… s’accrocher à la vie.

Le buggane, servile bête de Barrule, leur causera du fil à retordre. Dévoreur de chair humaine, buveur de sang, broyeur d’os et annihileur d’esprits, son imposance, tantôt humain velu, tantôt taureau, tantôt hydre, forcera maintes fois le respect.

Lizzie, la sorcière s’étant échappée du jardin de Chippenden, sera aussi de la partie. Profitant de l’incendie de la maison de l’épouvanteur, elle se rendra elle aussi à Mona. Dans son apogée de puissance, quarante ans, elle reste pourtant pour le moment à la merci du chaman mais cela ne saurait durer. À moins qu’elle ne parvienne à se libérer de son entrave, élargissant ainsi sa soif d’omnipotence.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s