Demain les chats

Demain les chats de Bernard Werber

Edition : Albin Michel                        Pages : 307                  Prix : 20,90€

Genre : Science fiction

4 ème de couverture :IMG_3875.JPG

A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut-être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.

Mon avis : ♥♥

Le livre est donc raconté par Bastet, une chatte. Je pense que la meilleure
des chroniques serait donc racontée par Tétie la chatte. Voici son avis :

J'ai été extrêmement ravie d'avoir enfin un livre raconté par des chats.
Ainsi j'ai pu comprendre le monde humain qui m'entourait ainsi que les
agissements de ma servante. Car oui je m'en doutais qu'Elise était ma 
servante, mais Werber me l'a bien confirmé.
C'était donc un réel plaisir de lire ce livre qui parle de ma race.

J'ai appris pleins de choses sur l'histoire des chats et des humains.
Werber a introduit un tas de référence historique de l'Égypte Antique à
nos jours. C'était très instructifs.

J'ai moins apprécié le sujet du terrorisme, car pour moi, on en parle trop
à la télé, dans les journaux, certains livres témoignages.
Moi quand je prends un livre comme celui-ci c'est pour me détendre et fuir
l'actualité horrible. Donc j'ai été un peu déçue de retrouver ce conflit
humain.
Ensuite j'ai pu découvrir que les humains peuvent s’entre-tuer, cela se 
nomme la guerre. Mais malheureusement, nous, les chats en pâtissons aussi 
dans ce livre. Ce livre fait peur, ce livre est plutôt cynique avec cette
fin du monde. Mais aussi il démontre qu'entre espèces on peut aussi 
s'entre-aider et j'ai trouvé cela très beau.

Il y a eu des scènes de sexes entre Bastet et Pythagore (le siamois ultra
sexy et intelligent, je suis fan !!). 
Je ne savais pas qu'on pouvait faire tout ça !
Moi je suis stérilisée alors bon... Ce que je sais c'est que ça a beaucoup
dérangé ma servante Elise de lire ça. Mais je peux comprendre, elle me voit
comme sa fille et elle a sans doute imaginé que c'était moi à la place de
Bastet. C'était vraiment tout expliqué en détails. 

Je pense conseiller cet ouvrage à tous les chats de la planète, pour éviter
qu'on finisse tous ignorants. Le proposer à tous les serviteurs des chats 
aussi, car ils vont beaucoup apprendre sur nos comportements de tous les 
jours. Et puis à tout le monde, car ce livre à une jolie morale à la Werber.


Pour finir je vais citer Pythagore le chat, car tous ce qu'il dit est très
censé ! Et c'est valable pour toutes espèces.
" Quoi qu'il arrive, c'est pour mon bien.
Cet espace-temps est la dimension que mon esprit a choisi pour s'incarner.
Mes amours et mes amis me permettent de connaître ma capacité d'aimer.
Mes ennemis et les obstacles qui se dressent sur mon chemin servent à 
vérifier ma capacité de résistance et de combat.
Mes problèmes me permettent de mieux me connaître.
J'ai choisi ma planète.
J'ai choisi mon pays.
J'ai choisi mon époque.
J'ai choisi mes parents.
J'ai choisi mon corps.
Dès le moment où je prends conscience que ce qui m'entoure est issu de mon
propre désir, je ne peux plus me plaindre, je ne peux plus avoir de 
sentiment d'injustice.
Je ne peux plus me sentir incompris.
Je ne peux qu'essayer de percevoir pourquoi mon âme a besoin de ces épreuves
pour avancer.
Toutes les nuits, durant mon sommeil, c'est ce message qui m'est rappelé
sous forme de rêves au cas où j'en viendrais à l'oublier.
Tout ce qui m'entoure est là pour m'instruire.
Tout ce qui m'arrive est là pour me faire évoluer."
Publicités

14 réflexions sur “Demain les chats

  1. bon Elise j’avais fait un gand oommentaire mais je l’ai perdu avant de l’envoyer alors je résume idée deTétie parlant d’un livre où les chats parlent excellent ☺ bravo Tétie, tu m’as donné envie de lire ce livre par contre je n’aime pas l’extrait que tu cites à propos de Pithagore pour clôturer ta chronique, pour moi c’est pessimiste er très peu actif dans le sens « agir sur « mais chat alors c’est normal c’est le chat de laboratoire … pas toi ! merci pour cette idée de lecture qui va se rajouter à la liste ! Chalut, oui j’e n’ai pas résisté ! Joe☺

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré ta chronique, très originale! 😀
    Je reconnais que ce roman me rend assez curieuse … J’adore les chats et je trouve original d’avoir leur points de vu! Et comme des ses autres romans où il utilise des personnages non humains (comme les fourmis), ça permet à Werber de critiquer l’être humain, de façon bien trouvé, il faut le dire!
    Même si je ne le lis pas tout de suite, je pense que je le découvrirais un jour 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Bilan novembre |

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s