Mala Vida

Mala Vida de Marc Fernandez

Edition : Le livre de Poche                   Pages : 280                   Prix : 7,10€

Genre : Policier

4 ème de couverture : IMG_7357.JPG

De nos jours en Espagne. La droite dure vient de remporter les élections après douze ans de pouvoir socialiste. Une majorité absolue pour les nostalgiques de Franco, dans un pays à la mémoire courte. Au milieu de ce renversement, une série de meurtre est perpétrée, de Madrid à Barcelone en passant par Valence. Les victimes : un homme politique, un notaire, un médecin, un banquier et une religieuse. Rien se semble apparemment relier ces crimes … Sur fond de crise économique, mais aussi de retour à un certain ordre moral, un journaliste radio spécialisé en affaires criminelles, Diego Martin, tente de garder la tête hors de l’eau malgré la purge médiatique. Lorsqu’il s’intéresse au premier meurtre, il ne se doute pas que son enquête va le mener bien plus loins qu’un simple fait divers, au plus près d’un scandale national qui perdure depuis des années, celui dit des « bébés volés » de la dictature franquiste

Mon avis : ?

J'ai été très attirée par le résumé de ce livre.
Je ne connais pas du tout l'univers espagnol et j'avais donc envie
de le découvrir à travers un policier.

Mais, mais, je ne sais qu'ne penser.
Car face à ma non culture espagnole j'ai été obligée de mener des
enquêtes sur internet pour déceler la fiction de la réalité.
Et j'ai donc pu en conclure que 90% du livre est basé sur des faits
réels. Mais je trouve ça réellement dommage que l'auteur n'en fasse
pas une réelle distinction. 

Si jamais vous lisez ce livre je vais vous donner mes petites recherches 
brèves :
- Mala Vida = Mauvaise vie, chanson de Manu Chao
- Franquisme = idéologie traditionaliste et antimoderniste fondée en 1936
par la religion catholique.
- 300 00 bébés volés pour les familles riches et catholiques de 1939 et 
début 1990, l'état et l'église en serait à l'origine
- scandale éclate dans les années 2000

En dehors de cela l'enquête est assez bien menée, assez prenant, la fin un 
peu trop précipitée à mon goût. Mais c'est un livre assez troublant,
quand on pense à ce genre de scandale, un roman assez noir finalement.

Je ne vois aucune raison de ne pas lire ce livre qui alimente
notre culture générale.

Publicités

Silo

Silo, tome 1 de Hugh Howey

Format Ebook

Genre : Science fiction

4 ème de couverture :

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’

IMG_7861

en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.
Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

L’avis d’Améline : 

Si Jamie te fait penser à un mouton vaudou, derrière sa bougie, c’est 
sûrement parce que j’étais en panne d’inspiration pour l’illustration de 
cette chronique, comme pour le reste d’ailleurs :D

Je l’avoue tout de suite, pas de mystère : je n’ai pas du tout accroché à 
cet auteur/livre. Ok le mot est faible, j’ai failli abandonner. 
Le résumé me plaisait beaucoup ; j’y voyais déjà une sorte d’ambiance 
Hunger Games, futuriste mais sur un fond social/politique très actuel.
Mais Ô hélas, rien n’a su me retenir en haleine. Beaucoup de personnages 
arrivent et disparaissent à la vitesse de la lumière. L’histoire est lente
malgré quelques actions. Je me suis noyée dans la sur-description des 
personnages, de leurs histoires, des 150 étages que composent le silo...
pour au final toujours avoir de plus en plus de questions sans réponses ! 
J’en étais rendu à me demander si en m’endormant sur ma liseuse, j’avais avancé de 15 pages sans m’en rendre compte avec le contact de ma joue :D

Une vendeuse m’avait précisé que les tomes 2 et 3 n’étaient pas la suite 
du 1er. Ça tombe bien, je compte m’arrêter là !