La fille de Brooklyn

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Edition : Pocket          Pages : 562            Prix : 7,79€

Genre : Drame ; Romance

4 ème de couverture :

IMG_5802.JPG

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé : « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Mon avis : ♥♥

Comme un Levy n'est jamais loin d'un Musso, c'était donc dans
la logique de lire ce livre.
On retrouve le style de Musso que j'aime bien, un " thriller "
doté d'une chute comme on les aime.
Mais sans plus.
Je n'ai d'ailleurs pas grand chose à dire.
Il se lit assez vite, on apprécie, on le termine et on passe
à autre chose.
Voilà, on en parle pas pendant 100 ans. On apprécie
sur le moment, mais dans 5 ans on me ressort ce titre,
je devrais lire le résumé pour savoir de quoi il parle.
Un Musso en somme.
A lire, à ne pas lire, vous qui voyez brave gens !

On remarquera que Tétie reste septique également.


Ceci était la meilleur chronique depuis l'origine de ce blog !

Moi, Malala

Moi, Malala de Malala Yousafzai et Patricia McCormick

Edition : Le Livre de Poche Jeunesse              Pages: 295          Prix : 5,50€

Genre : Autobiographie

4 ème de couverture :

IMG_5683.JPG

Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battrre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie.
Le 9 octobre 2012, alors qu’elle n’avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n’a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l’enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l’histoire au prix Nobel de la paix.

Mon avis :♥♥♥

Lecture pas facile comme vous devez vous en douter.
On suit l'enfance d'une jeune fille pendant la montée du terrorisme.
On parle souvent en France et ailleurs de terrorisme mais ici au Pakistan 
c'est une toute autre affaire.

La voix d'un homme s'élève, coupe les radios, les télés, interdit 
les femmes de sortir de chez elles sans un homme ( qu'elle connaît 
évidemment), interdit l'école aux filles, l'assassinat d'un nombre
incalculable de personnes pour des raisons plus absurdes les une
des autres ...

Or Malala à 10 ans et aime l'école, elle aime être première de sa classe
et tout ce que cet homme dit et impose ne lui plaît pas.
Par chance elle est née dans une famille où le père est un libre
penseur qui ne veut que la liberté de sa famille et de son peuple.
Il épaule alors Malala dans la quête qu'elle s'est donnée, qui
est d'aider chaque enfant à aller à l'école.
Pas une petite affaire.
Forcément... elle sera prise pour cible par les fameux Talibans.
Bref une histoire poignante et terrifiante.

Je trouve cela bien plus terrifiant que par exemple les guerres
mondiales (qui sont toutes aussi terrifiantes hein !) mais le fait est
que cette histoire vraie se déroule en 2010 et après.
C'est donc tellement d'actualité que ça en devient incroyable.
Je me suis dit que j'étais tranquillement chez moi à ce moment là, 
dans le plus grand confort quand tout ceci s'est produit. 
Certes à l'époque je  n'avais que 15 ans, à part mes amis et les
sorties, pas grand chose n'occupait mon esprit. (cerveau mou de l'ado)
Mais aujourd'hui (bon, bien avant de lire ce livre quand même hein !)
je sais que toute cette barbarie et cruauté existe.

Et cette jeune fille, qui a reçu le prix Nobel de la Paix, est
un exemple incroyable pour le monde entier. Se battre pour nos 
convictions, malgré la peur et la mort à proximité. 
Personnellement je n'en suis pas capable. Elle a une force
et une détermination surnaturel. 

Ne vous fiez pas à la catégorie Jeunesse de ce Livre de Poche,
il n'y a aucun âge réglementaire pour lire ce genre d'autobiographie.
Et pour le prix qu'il coûte vous êtes presque obligés de le lire :)

" Je n'étais pas triste. Je n'avais pas peur. Je pensais juste : " Peu
importe ce à quoi je ressemble : je suis vivante." J'éprouvais
de la reconnaissance. Peut-être l'ancienne Malala aurait-elle pleuré. 
Mais quand vous avez presque perdu la vie, un visage grotesque dans 
le miroir est la preuve que vous êtes toujours ici, sur cette terre."

Je devais lire ce livre en lecture commune avec Sweet Flamant Rose. 
Qui à priori l'a lu en anglais. Je n'ai pas eu encore son retour. Mais ça 
fait un moment que je l'ai fini je devais faire la chronique avant 
d'oublier certaines choses.
Je vous écris son avis dès que je l'ai, car son blog n'est pas porté
sur le livre. Mais il est très beau et inspirant, je vous conseille
d'aller zyeuter un coup :)

Et merci à ma tante  pour le joli foulard que porte Tétie, qu'elle
m'a ramené d'Inde. ( choix judicieux n'est-ce pas ? Inde - Pakistan
c'est dans le coin ! J'ai l'art du détail n'est-ce pas ? ahah)

 

Elle & Lui

Elle & Lui de Marc Levy

Edition : Pocket             Pages : 375              Prix : 6.99€

Genres : Contemporain ; Romance

4ème de couverture :IMG_5671.JPG

Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là… Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s’appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

 

Mon avis : ♥

Quand j'étais plus jeune j'adorai les romans de Marc Levy.
Mais avec ce livre, j'ai été assez déçue.
Ce que j'aime avec Levy ce sont les touches fantastiques, des fantômes 
qui reviennent, des voyages spatio-temporels... Il y a toujours
comme base une histoire d'amour, amicale, familiale.
Mais là il n'y avait qu'une simple histoire d'amour, qui pourrait
arriver à l'un d'entre nous (oui j'attends toujours moi aussi.)
Il n'y a rien de fou, tout est possible et imaginable.

Et si ce livre est adapté en film c'est en mode téléfilm allemand
qui passe à 15h et qu'on regarde quand on est malade.
Oui oui cliché ;)

Mais en soit l'histoire se lit facilement, c'est mignon et touchant.
Mais pour un Levy je m'attendais à mieux, à une histoire improbable.
Tant pis.

De plus après ma lecture Du Livre des Baltimore où nous avons eu 
l'histoire exaltante d'un écrivain et d'une chanteuse, passer à cette 
histoire avec un écrivain et une actrice c'était assez fade et redondant. 
Mauvais ordre de lecture sans doute. 

Si vous le lisez, partez d'une principe que vous lisez une belle
histoire d'amour. ( ce qui n'est pas mon dada !)

Par contre avec cette photo, on tombe toutes et tous amoureux(se) 
de cette beauté ♥♥

"C'est peut être cela finalement, aimer vraiment. Apprendre à pardonner, 
sans réserve et surtout sans regrets. Poser son doigt sur la touche d'un 
clavier, effacer les pages grises pour tout réécrire en couleur. 
Mieux encore, sa battre pour que tout finisse bien. "

Le Livre des Baltimore

Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Edition : De Fallois Poche              Pages : 592                     Prix: 9€

Genre : Contemporain

4 ème de couverture : IMG_5641.JPG

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Mon avis : ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Bon je crois que vous l'aurez compris, Joël Dicker est rentré dans le club
très privé de mes auteurs chouchou

J'ai encore une fois adoré son livre.
J'ai même préféré celui ci face à La vérité sur l’affaire Harry
Quebert. La fin est beaucoup moins bâclée à mon goût.
J'ai été réellement ravie de retrouver Marcus Goldman (héros du roman 
précédent) J'étais un peu triste de le quitter avec l'affaire Quebert, 
et quelle fût ma joie et surprise quand j'ai réalisé qu'il était 
de nouveau le héros du livre.

Encore une fois je l'ai lu assez rapidement, mais le petit Joël ( en plus
les filles, on va pas se mentir, il est canon hein ?!) sait y faire. 
Il nous parle dès le début d'un Drame ( oui oui avec un D majuscule). 
Et chaque chapitre ce fameux Drame revient. Mais bon sang on a qu'une 
envie c'est de savoir quel est ce drame.
Et on le découvre seulement dans le dernier quart du livre.
Une exquise torture.
Chaque page est un régale, on ne sait jamais quand on va refermer
ce livre car on ne veut pas le quitter.

Mais je suis à nouveau triste d'avoir tournée cette dernière page. 
Cet auteur écrit vraiment très bien.

Donc si vous ne vous êtes toujours pas lancé dans cette aventure folle :
vite vite vite !!!!

Ah et aussi, petit conseil, n'allez pas voir la table des chapitres
en fin de livre, car la page précédente, qui est écrite en gros
vous en dit beaucoup beaucoup trop. ( maintenant que vous le savez
c'est sur vous allez le faire, bande de petits curieux).
Je vous aurais prévenu !

Il me reste maintenant un livre de cet auteur à découvrir, il a donc
intérêt de se dépêcher à en sortir d'autres, car il m'attend patiemment
dans ma pile à lire !!! Et moi je n'aurais sans doute pas la patience
de le faire attendre hihi.

L'avis de Joe, qui m'a gracieusement accompagné pendant cette lecture 
folle, d'ailleurs Joe elle a été trop forte, elle a réussis à deviner 
des petites choses. Moi je me suis faite avoir comme un bleu :)
" Concernant l'auteur j'aime sa façon de nous transporter d'époque en 
époque,il faut jongler, remettre l'histoire à sa place dans la chronologie
et j'adore ça. Pour ce qui est de Le livre des Baltimore, j'ai apprécié
cette photographie d'une famille où se mêlent amour, amitié, passion,
jalousie, c'est très réaliste et l'on peut s'y retrouver avec nostalgie,
tristesse, sourire. Enfin tout ce qui nous a construit et qui vibre de
puissance dans ce livre. 
Serais-je à présent attirée par les pavés ?! :) "

" Pourquoi j'écris ? Parce que les livres sont plus fort que la vie. 
Ils en sont la plus belle des revanches. Ils sont les témoins de 
l'inviolable muraille de notre esprit, de l'imprenable forteresse 
de notre mémoire "
                    Marcus Goldman

Rose

Journal intime d’une duchesse toma 1 : Rose de Karen Hawkins

Edition : J’ai lu                       Pages : 377             Prix : 7,40€

Genres : Historique ; Romance

4 ème de couverture :IMG_5616.JPG

Qualifié de plus beau parti d’Angleterre, lord Sinclair a toujours pris soin d’éviter les demoiselles à marier. Mais lors d’un bal, un peu éméché, il n’a pas résisté au charme atypique de la jolie Rose Balfour, une débutante bien plus délurée que les autres. Hélas pour lui, ce flirt s’est terminé par une cuisante humiliation en public. Quant à la petite peste, elle s’est volatilisée dans la nature. Six ans plus tard, Sinclair apprend que sa grand-tante, la duchesse de Roxburghe, reçoit dans sa propriété écossaise sept de ses filleules, parmi lesquelles une certaine… Rose Balfour. Toutes affaires cessantes, il accourt. Enfin, il a l’occasion rêvée de se venger !

Mon avis : ♥

Ce livre était une lecture commune avec le groupe 
Le Club des Rats de Bibliothèque. Le thème du mois était " Journal
intime". Et c'est ce livre qui a été sélectionné. Et de suite on
regrette le Journal D'Anne Franck. 
Alors d'une part grosse déception car c'est en aucun cas un journal
intime, donc pas du tout dans le thème.
Ensuite histoire creuse, légère, sans grand intéret.
Les feux de l'amour version roman historique.
Car oui ce que j'ai trouvé intéressant c'était l'époque, les années 1800.
Mais cette espèce de romance sans intérêt m'a empêcher d'apprécier
le contexte historique.
Il se laisse lire très facilement, mais sans doute car on veut vite
le finir pour passer à autre chose.
Les membres du groupe l'ont lu et critiquer avant moi, donc je m'attendais
vraiment à une grosse daube (oui oui je suis cash), ce qui est le cas,
mais je pense l'avoir plus "apprécié" du fait que je savais à quoi
m'attendre.
Bon vous l'aurez compris ce livre ne casse pas trois pattes à un canard,
il existe deux tomes suivants.
Je les lirais sans doute un jour, quand tous les autres livres de la
planète auront brûlé sauf eux.
En revanche pour les fans de romance à l'eau de rose vous allez adorer !
Vous retrouverez un avis positif d'une collègue du Club : ici
Ou d autre comme moi qui n ont pas accroché ... Ici

 

Si je reste

Si je reste de Gayle Forman

Edition : Pocket Jeunesse                Pages : 187                 Prix : 6,30€

Genre : Drame

4 ème de couverture : 

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

 

Mon avis : ♥♥

Oui oui encore un drame...
Je suis dramatique en ce moment, j'avoue.

Bon une jolie pépite ce petit bouquin !
Je n'ai que très légèrement trouvé le côté Jeune Adulte, mais cela
ne m'a pas dérangé.
Je m'attendais a plus d'émotions, plus de tristesse.
Evidemment j'ai été triste, car je me suis mise à la place 
de cette jeune fille qui est dans le coma et qui doit choisir
entre vivre et mourir. 
Qui doit choisir de vivre une vie complètement différente
de sa vie d'avant.
Mais mourir serait-ce une facilité ? Et pour ceux qui reste ?
Je me suis moi même posée la question si j'étais à sa place,
si j'avais perdu ce qu'elle a perdu. Aurais-je envie de vivre ?

En dehors de cette question assez existentielle (mouhaha),
j'ai apprécié tous ces retours vers le passé, quand elle parlait
de sa vie, de sa famille, de sa musique (elle fait du violoncelle
à haut niveau), de son amoureux. On a apprit à mieux la connaître
et à mieux juger son choix final.

Il y a donc un film sorti il y a déjà un moment, je le regarderais
prochainement. Mais dans tout les cas je pense pas que je serais
déçue. On a un livre de moins de 200 pages, ils peuvent pas 
se tromper. Enfin j'ose espérer.

Dans ma pile à lire j'ai la suite Là où j'irai, pour autant
je ne me serais pas attendu à une suite. Cette fin me correspondait
complètement. Mais pourquoi pas, je verrai bien.

Ce livre est quand même sortie en 2009, je pense être une des dernières
à ne pas l'avoir lu ni vu.
J'étais pourtant une jeune à cette époque !!
Et si vous aussi vous êtes les der des der alors franchement lisez le, 
il vaut un petit détour sympatoche ! Et puis clairement, il se lit
en un jour. Car il n'y a pas de chapitres, donc on sait jamais
quand s'arrêter, alors on s'arrête pas. Facile, simple, efficace.

" Je me rends compte maintenant que c'est facile de mourir. 
C'est vivre qui est difficile."

"Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les 
choix qui te font. "

Juste avant le bonheur

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig

Edition : Pocket          Pages : 327               Prix : 7,99€

Genre : Contemporain ; Drame

4 ème de couverture :

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seul son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficle. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Emu par leur situation, un homme les invite dans sa maison de bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Mon avis : ♥♥

Petit livre mais puissant.
Je suis passée par toutes les phases : pitié, compassion, surprise,
joie, tristesse, ... J'ai ris, j'ai versé ma petite larmichette.
Amour, amitié, famille, deuil,...
Bref livre poignant ! 
Un livre qui redonne courage envers une humanité.
En effet nous rencontrons Julie, 20 ans, qui a arrêté ses études après
le bac car elle a un enfant, Ludovic. Elle travaille en tant
que caissière et subit des pressions sexuelles de la part de son
patron.
Et puis un jour elle rencontre Paul, qui s'est fait largué 
par sa femme après trente ans de mariage.
Paul est gentil, Paul l'invite en Bretagne en vacances.
( Au passage pour aller mieux, il faut aller en Vendée, en
Bretagne cela empire votre moral mouhahah, oui oui toujours
cette gueguerre puérile entre Vendée et Bretagne hihi)
Ils sont d'Alsace, ni Julie ni le petit Lulu n'a vu la mer.
Alors elle accepte.
Par la même occasion elle rencontre le fils de Paul, Jérôme, qui
sombre dans l'alcool (malgré son statut de médecin) car sa jeune femme
s'est suicidée.
Nous avons donc affaire à trois personnages malheureux et seuls.
Trois personnages complètement différents qui vont cohabiter
ensemble pendant les vacances, qui vont apprendre à se découvrir 
et s'aimer.
Et puis la mer...quel joie pour Lulu et Julie.
Et puis un jour....
CHUT plus un mot Elise ! 
Bref à lire, à profiter, à comprendre nos chances dans la vie.

" Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le 
miracle " 
" Quand on s'attend au pire, le moins pire a une saveur toute 
particulière, que vous dégusterez avec plaisir, même si ce n'est pas
le meilleur "