Si je reste le livre VS le film

Comme je m’y attendais le film est extrêmement fidèle au livre. Il faut dire que le livre est très court, ils ne pouvaient pas se planter.

J’ai été ravie de voir que pour une fois je préfère le film au livre.

J’ai été bien plus émue par le film, j’ai versé ma larme alors que dans le livre absolument. Bien que le livre était émouvant.

Et je pense que le plus était la musique. Hey oui dans le livre on sait que les parents sont des rockeurs, qu’elle joue du violoncelle à la perfection. Grace au film on peut profiter de son talent.

Peut être que le film fait un peu plus  » jeunesse  » que le livre mais cela ne m’a pas dérangé plus que ça. Certains passages je les ai trouvé un peu cucu la praline, mais bon c’est un film américain avec deux jeunes gens amoureux, c’était un peu obligé non ?

Evidemment il y a quelque détails différents, mais je pense que si vous avez lu le livre il y a longtemps et que vous voyez le film aujourd’hui vous ne remarquerez même pas ces détails différents. Détails qui ne changent en rien l’histoire, bien évidemment.

Bref ravie de cette adaptation cinématographique.

J’aimerai connaître votre avis

Bonjour le monde livresque,

Je suis en période de questionnement à propos des liseuses.

J’aimerai en avoir une et à la fois pas du tout.

Pour moi les avantages d’une liseuse sont :

  • Pratique pour transporter un tas de livres
  • Livres sont moins chers
  • Quand tu lis un livre de 1200 pages tu n’as pas le poids qui va avec

Mais les inconvénients sont :

  • Tu n’as pas le plaisir d’une belle bibliothèque
  • L’odeur du livre
  • Tu peux acheter tout le temps des livres ce qui n’est pas forcément une bonne idée pour ton budget. Pour les livres réels tu dois te déplacer tout ça tout ça. Alors que là tu les achète de ton canapé.
  • Mais d’un côté tu n’as pas le plaisir de chiner dans les rayons de la librairie à la recherche du livre ouffissime !
  • La beauté d’un livre et de sa couverture
  • Je ne pourrais plus faire de jolies photos avec Tétie
  • On s’éloigne de l’identité propre du livre pour une version moderne de la vie
  • Difficile à prêter quand l’autre personne n’a pas de liseuse
  • Tu oublie ton chargeur tu ne peux plus lire, un livre ne s’épuise jamais (sauf si on arrache les pages)
  • Et les auteurs doivent gagner moins en vendant des Ebook ?!

Je sais que rien n’est gravé, que même si j’ai une liseuse je pourrais toujours acheter des livres. Mais le soucis c’est que j’aime savoir que les livres que j’ai lu sont dans ma bibliothèque, que tout le monde puisse les voir. Pas en train de dormir dans une tablette.

Suis-je trop maniaque du livre ? Suis-je trop conservatrice ?

Alors vous qu’en pensez-vous ? Je sais que certains en ont une, alors comment faites vous ?

Merci de partager avec moi sur ma question existentielle actuelle 🙂

Bonne chasse aux oeufs à vous 🙂

Si je reste

Si je reste de Gayle Forman

Edition : Pocket Jeunesse                Pages : 187                 Prix : 6,30€

Genre : Drame

4 ème de couverture : 

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

 

Mon avis : ♥♥

Oui oui encore un drame...
Je suis dramatique en ce moment, j'avoue.

Bon une jolie pépite ce petit bouquin !
Je n'ai que très légèrement trouvé le côté Jeune Adulte, mais cela
ne m'a pas dérangé.
Je m'attendais a plus d'émotions, plus de tristesse.
Evidemment j'ai été triste, car je me suis mise à la place 
de cette jeune fille qui est dans le coma et qui doit choisir
entre vivre et mourir. 
Qui doit choisir de vivre une vie complètement différente
de sa vie d'avant.
Mais mourir serait-ce une facilité ? Et pour ceux qui reste ?
Je me suis moi même posée la question si j'étais à sa place,
si j'avais perdu ce qu'elle a perdu. Aurais-je envie de vivre ?

En dehors de cette question assez existentielle (mouhaha),
j'ai apprécié tous ces retours vers le passé, quand elle parlait
de sa vie, de sa famille, de sa musique (elle fait du violoncelle
à haut niveau), de son amoureux. On a apprit à mieux la connaître
et à mieux juger son choix final.

Il y a donc un film sorti il y a déjà un moment, je le regarderais
prochainement. Mais dans tout les cas je pense pas que je serais
déçue. On a un livre de moins de 200 pages, ils peuvent pas 
se tromper. Enfin j'ose espérer.

Dans ma pile à lire j'ai la suite Là où j'irai, pour autant
je ne me serais pas attendu à une suite. Cette fin me correspondait
complètement. Mais pourquoi pas, je verrai bien.

Ce livre est quand même sortie en 2009, je pense être une des dernières
à ne pas l'avoir lu ni vu.
J'étais pourtant une jeune à cette époque !!
Et si vous aussi vous êtes les der des der alors franchement lisez le, 
il vaut un petit détour sympatoche ! Et puis clairement, il se lit
en un jour. Car il n'y a pas de chapitres, donc on sait jamais
quand s'arrêter, alors on s'arrête pas. Facile, simple, efficace.

" Je me rends compte maintenant que c'est facile de mourir. 
C'est vivre qui est difficile."

"Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les 
choix qui te font. "

Juste avant le bonheur

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig

Edition : Pocket          Pages : 327               Prix : 7,99€

Genre : Contemporain ; Drame

4 ème de couverture :

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seul son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficle. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Emu par leur situation, un homme les invite dans sa maison de bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Mon avis : ♥♥

Petit livre mais puissant.
Je suis passée par toutes les phases : pitié, compassion, surprise,
joie, tristesse, ... J'ai ris, j'ai versé ma petite larmichette.
Amour, amitié, famille, deuil,...
Bref livre poignant ! 
Un livre qui redonne courage envers une humanité.
En effet nous rencontrons Julie, 20 ans, qui a arrêté ses études après
le bac car elle a un enfant, Ludovic. Elle travaille en tant
que caissière et subit des pressions sexuelles de la part de son
patron.
Et puis un jour elle rencontre Paul, qui s'est fait largué 
par sa femme après trente ans de mariage.
Paul est gentil, Paul l'invite en Bretagne en vacances.
( Au passage pour aller mieux, il faut aller en Vendée, en
Bretagne cela empire votre moral mouhahah, oui oui toujours
cette gueguerre puérile entre Vendée et Bretagne hihi)
Ils sont d'Alsace, ni Julie ni le petit Lulu n'a vu la mer.
Alors elle accepte.
Par la même occasion elle rencontre le fils de Paul, Jérôme, qui
sombre dans l'alcool (malgré son statut de médecin) car sa jeune femme
s'est suicidée.
Nous avons donc affaire à trois personnages malheureux et seuls.
Trois personnages complètement différents qui vont cohabiter
ensemble pendant les vacances, qui vont apprendre à se découvrir 
et s'aimer.
Et puis la mer...quel joie pour Lulu et Julie.
Et puis un jour....
CHUT plus un mot Elise ! 
Bref à lire, à profiter, à comprendre nos chances dans la vie.

" Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le 
miracle " 
" Quand on s'attend au pire, le moins pire a une saveur toute 
particulière, que vous dégusterez avec plaisir, même si ce n'est pas
le meilleur "

Lady Helen T1 : Le club des mauvais jours

Le club des mauvais jours, tome 1 de la saga Lady Helen d’Alison Goodman

Edition : Gallimard Jeunesse                   Pages : 562              Prix : 19,50€

Genre : Fantastique ; Historique

4 ème de couverture :

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrIMG_5514.JPGée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?

 

Mon avis : ♥♥

J'ai pas mal apprécié ce "petit " roman jeunesse.
J'ai trouvé ça assez sympa d'avoir du fantastique pendant les 
années 1800.
On découvre un monde avec ses coutumes d'époque, ses vêtements
d'époque, et en plus de cela on rajoute des éléments magiques 
fantastiques. Ceci m'a pas mal changé des romans jeunesses
fantastiques qui se passent dans un monde actuel ou futur.
Il y a un peu de longueurs parfois, mais comme vous le savez
j'aime bien les longueurs. On pose les personnages, le décor,
le mode de vie. C'est bien, il faut prendre son temps.
Et pour autant je l'ai lu à vitesse grand V.
Et je trouve que les meurtres et intrigues collent parfaitement
au Bal et aux belles robes bouffantes.
Les démons ne sont pour une fois pas des vampires, loup-garou mais
des Abuseurs. Lady Helen et les autres sont des Vigilants ( oui ça 
fait un peu Divergente ). Mais chut je ne vous en dis pas plus !!
Et puis forcément il y a un jeune homme mystérieux .... :)
En le lisant j'ai retrouvé un peu l'univers de La Passe Miroir,
de Miss Peregrine et les enfants particuliers et de Lady Grace.
De plus je regarde la série Downton Abbey qui se déroule aux environs 
de l'époque de Lady Helen.
Donc ce livre me parle, et ce mélange de genres m'a plu.
Mais il garde sa part d'originalité, il ne fait pas pour autant " déja vu".
Pas de là à dire que c'est un véritable coup de coeur, mais 
j'ai passé un agréable moment. Et maintenant je veux la suite !!!!
On part ici sur une trilogie, dont le tome 2 sort cet été.
Et le tome 3 indéfini. Arrrrgh !
Je ne sais pas trop à qui se livre pourrait plaire, aux amateurs
des livres que j'ai cité précédemment sans doute et aux voyageurs 
spatio-temporel. 

Maman a tort

Maman a tord de Michel Bussi

Edition : Pocket                  Pages :  543              Prix : 7,80€

Genre : Thriller

4 ème de couverture :IMG_5496 (1)

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

Mon avis : ♥♥

Etant une grande fan de Bussi, j'ai attendu longuement avant de lire
celui-ci, car il me restait que deux ouvrages non découverts.
J'ai apprécié, comme toujours, mais certes un peu moins que ses autres
livres.
Evidemment la chute en fin de livre est toujours surprenante, on ne peut 
lui enlever ça.
Je pense que j'ai moins apprécié l'histoire car elle est menée par
une policière.
Ce que j'aimais dans ses autres récits c'était le fait d'avoir
un intrigue policière mais sans enquête menée par des professionnels.
Mais il n'en reste pas moins super.
Comme toujours je ne peux vous dire grand chose car Bussi est le 
maître de l'illusion et je ne voudrais rien vous gâcher.
Et si vous ne vous êtes toujours pas lancés dans l'aventure de Bussi,
je ne sais pas ce que vous attendez ! Ses histoires sont des pépites!
Je n'ai pas écrit toutes les chroniques de ses livres, mais je pense
les faire. Surtout un de ses livres qui me tient très à coeur
de vous en parler, nous verrons cela cet été ;)

" Tu vois Gouti, les vrais trésors ne sont pas ceux qu'ont cherche toute
sa vie, ils sont cachés près de nous depuis toujours. Si on les plante
un jour, si on les cultives et on les arrose tous les soirs, en 
oubliant même pourquoi à la fin, ils fleuriront un beau matin alors
qu'on ne les espérait pas."

Everything Everything

Everything Everything de Nicola Yoon

Edition : Bayard                         Pages : 360                   Prix : 16,90€

Genres : Contemporain ; Romance

4 ème de couverture :IMG_5451.JPG

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis :♥♥♥

J'ai rarement été autant emballée par un livre jeunesse.
Pour moi d'ailleurs c'est pas seulement  un jeunesse.
Alors par quoi commencer ?
La couverture, une petite douceur magnifique.
Ensuite l'intérieur de livre est agrémenté de petites 
illustations en lien avec le texte. Dessiné par la fille de l'auteur
il me semble. J'ai adoré ce petit côté journal intime. 
Bon parlons de l'histoire. Une magnifique histoire sur le
quotidien d'une jeune fille (Madeline) "enfant bulle". Triste maladie.
Mais elle a tellement la joie de vivre, tellement l'envie de
rendre sa mère (docteur) heureuse. Elle est d'un courage sans nom.
Et puis booooom, un beau mec vient d'emménager en face de chez elle.
Forcément amour impossible puisqu'elle ne peut pas sortir de chez elle,
elle ne pourra jamais lui parler ni l'approcher.
Vous vous doutez bien que si, sinon c'est pas drôle.
Et je vais m'arrêter ici car vous devez absolument lire ce livre.
La fin est incroyable, je ne m'y attendais mais alors pas du tout !!!!
Et je trouve que le petit bonus c'est que Madeline a 18 ans.
Il est rare de trouver de jeunes adultes dans ce genre de livre. 
J'ai apprécier cela, j'ai 22 ans je me suis sentie plus proche d'elle
que dans d'autres livres où ils ont tous 15 ans.
Bref je suis tombée amoureuse de ce livre, de l'histoire, du mec dedans
même ahah !
Il ne faut pas croire que vous allez pleurer tout du long, que nenni
j'ai même beaucoup rigolé !
Et cette fois-ci peut importe votre âge, il vous sera très accessible.
Pour certain l'écriture est peut-être trop simple et pas assez
travaillée, mais on ne va pas se mentir, ça fait du bien !!!
Je n'avais lu aucune chronique sur ce livre, je n'avais même pas 
lu le résumer, je me suis laissée avoir par la splendide couverture.
Et la découverte et l 'appréciation en a été que meilleur !
Alors à vos cartes de crédits, gooooo pour cette pépite!

" Il ne suffit pas d'être vivant pour vivre. "
" Et comme un virus, l'espoir se répand dans tout mon corps. " 
"Je ne veux pas que mon coeur guérisse. Car, s'il guérit, je serai tentée
de m'en servir à nouveau. "

Bon bon j'arrête sinon je vous mets tout le bouquin hihi