Manifeste pour les animaux

Manifeste pour les animaux de Franz-Olivier Giesbert avec

  • Michel Onfray
  • Boris Cyrulnik
  • Elisabeth de Fontenays
  • Jean-Didier Vincent
  • Isabelle Sorente
  • Frédéric Edelstein
  • Anne-Marie Philipe
  • Hugo Desnoyer

Edition : Pocket              Pages : 142                Prix : 5.80€

Genre : Essai

IMG_3761(1).JPG

Merci à Gertrude d’avoir bien voulu poser pour moi.

4 ème de couverture :

Peut-on tuer les animaux, et à quelles conditions ? Notre lien avec eux doit-il être redéfini ? Franz-Olivier Giesbert s’interroge et bouscule les idées reçues, tout en faisant partager sa passion pour les bêtes.Après avoir présenté et commenté les textes des penseurs incontournables sur la question (de Montaigne à Voltaire), il donne la parole à de nombreuses personnalités, du philosophe au boucher, du chercheur au dompteur, qui livrent ici des textes éclairants.

Mon avis : ♥♥♥

Au cas où vous n'auriez pas compris que je défendais la cause animale ;)
Tout d'abord je me suis posée une première question : qu'est ce que
réellement un manifeste ?
Réponse : Proclamation destinée à attirer l'attention du public, à l'alerter 
sur quelque chose.
Et c'est réussi pour cet ouvrage. En effet on attire notre attention sur les
conditions de vie et surtout de mort d'un animal. Oui je sais, lecture du
soir ultra gaie. Je ne vais pas vous le cacher, il faut avoir le coeur et les
tripes bien accrochés.

La première partie est écrite par Franz-Olivier Giesbert, journaliste et
écrivain.
Il va nous raconter ses souvenirs d'enfant de campagne, là ou il est devenu 
végétarien (oui pour écrire (et lire ?) ce genre de bouquin il ne faut aimer 
que les carottes.)
Il nous explique donc l'horreur des assassinats d'animaux de fermes( à 
l'époque le fermier ou particulier tuait l'animal lui même), puis il  
compare avec les meurtres commis en abattoir. Et là, là, on se dit que c'est
pas possible. Il décrit donc l'abattoir. Personnellement je connaissais
le mot, l'action qui y est faite et un semblant de ressenti pour l'animal.
Mais lui, il met les mots sur chaque pas que fait l'animal à l'abattoir. 
Et je me dis qu'aujourd'hui, il y a encore de gros viandards car ils ne savent
pas réellement comme leur viande est arrivée dans leur assiette.
J'ai adoré une partie de son texte qui explique que, si tout le monde devient 
végétarien, que deviennent les animaux de nos campagnes ? Ils feront partie des
espèces en voie de disparition ? On les mettrait dans des zoo ? Car si elles
peuplent nos champs, c'est rien que pour nous nourrir. 
C'était une question que je me suis souvent posée, et je suis ravie de ne pas
être un cas isolé.

La seconde partie, est une série d'interviews. De philosophes, d'écrivains,
de bouchers, de directeurs de cirque, neurobiologistes...
C'était très intéressant d'avoir tous ces points de vue. J'étais même
étonnée d'apprécier l'interview avec le boucher.
Pour d'autres j'étais plus ou moins en accord avec leurs idées, et tant mieux,
ça serait trop facile.
J'ai été particulièrement touchée par Anne-Marie Philipe qui parlait de la
relation avec son cheval, c'était un beau témoignage poignant, où je m'y
retrouvais avec l'une de mes juments.

La dernière partie concerne les pères fondateurs de la défense de la cause 
animale.
J'ai été étonnée et ravie d'apprendre que cela a commencé il y fort longtemps 
avec Montaigne ou Voltaire par exemples. J'ai adoré le fait de défendre
cette cause, avec un point de vue de philosophe. En effet ne pas manger 
de viande se défend grâce à des arguments philosophes. Très intéressant.

Je ne vais commencer à débattre et exposer mes idées, je vous laisse 
plutôt avec le livre.
Je ne saurais à qui recommander ce livre. Aux végétariens peut-être pour
affirmer leurs idées. Aux flexitariens (comme moi, mangeur de viande très très 
très ponctuellement) pour ne plus en manger du tout. Et aux viandards aussi 
pour juste le faire comprendre ce qu'ils mangent réellement.

Et pour finir je citerais notre Brigitte Bardot préférée :
"Ayez le courage de vos opinions, visitez les abattoirs et continuez de
manger  de la viande si vous n'avez pas le coeur soulevé par ce que vous
avez vu !"
"Si l'homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu'il mange, le nombre
de végétariens augmenterait de façon astronomique !"




Publicités

4 réflexions sur “Manifeste pour les animaux

  1. Alors je ne pense pas que je lierais ce livre parce que j’ai le cœur trop fragile pour savoir tout ce qui se passe dans les abattoirs …
    Malgré tout, je suis une carnivore, une vraie et je ne pourrais pas m’arrêter de manger de la viande. Je ne suis juste pas d’accord avec la façon dont on traite les animaux que l’on mange ensuite, certaines choses que j’ai pu entendre sont choquantes!
    Pour la question « si tout le monde devient végétarien, que deviennent les animaux de nos campagnes ? », je pense simplement qu’ils deviendraient des animaux en liberté mais qui deviendraient le repas d’autres prédateurs …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s